Alimentation et santé : Quels aliments prendre ?

Alimentation et santé sont deux mots fondamentalement liés. Alors que les pays les plus pauvres souffrent de malnutrition, les plus riches ont le problème inverse avec de plus en plus d’obésité et de diabète. L’alimentation est donc devenu un problème de politique publique partout dans le monde. Retour sur nos pratiques culinaires et l’impact sur notre corps.

L’importance de bien manger

L’ensemble des études scientifiques ont montré qu’une alimentation variée et équilibrée est indispensable afin de diminuer les risques de maladies de type cardio-vasculaires, cancers, diabète, obésité ou encore ostéoporose. Il est donc très important d’avoir une alimentation équilibrée. Pour cela, il faut privilégier les aliments les plus utiles à notre corps et restreindre au maximum la consommation de ceux qui le sont moins. Ainsi, il est recommandé d’inclure dans chaque repas, 15% de protides, 30% de lipides et 55% de glucides.

De plus, il est nécessaire de prendre trois véritables repas par jour en privilégiant le petit-déjeuner et le repas de midi sans dépasser notre besoin calorique journalier variable selon la morphologie et le sexe (en moyenne entre 1800 et 2200 kcal pour une femme et entre 2200 et 2700 kcal pour un homme). Malheureusement, de nos jours, les gens font de moins en moins attention à leur alimentation et privilégient très souvent la rapidité et la quantité à la qualité.

La malbouffe et ses conséquences

Le terme de malbouffe est souvent associé aux fast-foods. Mais loin de se limiter à ses derniers, il désigne en fait toute nourriture mauvaise pour notre corps à cause de la forte présence de graisses, de sucre, de sel ou de produits chimiques et de l’insuffisance de vitamines et de fibres végétales.

Le célèbre film « Super Size me » résume parfaitement l’effet néfaste de la restauration rapide. Et ce phénomène ne se limite pas du tout aux États-Unis. En Europe, plus de 50% des adultes sont considérés en surpoids et 30% d’entre eux souffrent d’obésité. Tout le monde est au courant mais les sandwiches et autres kebabs n’ont jamais été autant consommés dans un monde où tout doit aller plus vite. En comparaison, les plats de la cuisines de nos grand-parents étaient certes très riches en graisses mais ils étaient consommés moins régulièrement que toute la malbouffe actuelle. Et surtout, ils n’étaient pas des produits transformés donc nettement plus sains pour l’organisme avec de nombreuses fibres et vitamines malgré les sauces grasses.

L’industrie agroalimentaire n’a rien arrangé au problème, incitant de plus en plus les consommateurs à se diriger vers les barres chocolatées et autres sodas, symboles de cette nourriture transformée pleine de graisses et ou de sucre qu’il faut absolument éviter. Malheureusement, en terme économique, ces lobbys pèsent très lourd mais ils ont également un coût très important pour la sécurité sociale déclenchant de nombreuses maladies déjà citées en préambule. Les pouvoirs publics ont donc tenté de s’emparer du problème.

Tentative de réaction des pouvoirs publics

Ces derniers ont donc instauré, en 2001, un Programme national nutrition-santé (PNNS). Son objectif est d’améliorer l’état de santé des français en prônant une alimentation équilibrée, accompagnée d’une activité physique proportionnelle. Ainsi est né le site web mangerbouger.fr, vecteur de communication du gouvernement qui va dans ce sens.

Autre initiative, pour tenter de diminuer l’impact néfaste de la publicité des grandes industries agro-alimentaires, depuis février 2007, la loi française impose aux marques d’introduire des messages sanitaires au sein de leurs différents outils de communication.

Pour votre bien, mangez au moins 5 fruits et légumes par jour, pratiquez une activité physique régulière, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé, évitez de grignoter entre les repas.

N’oubliez donc pas de suivre tous ces conseils avisés et en ces temps de crise, n’hésitez pas à privilégier une alimentation saine, cuisinée avec des produits qui peuvent être bon marché, plutôt que les plats industriels ou malbouffe à emporter aussi nuisibles pour votre porté-monnaie que votre bien-être !

Leave a reply